Hygiene alimentaire, Naturopathie

Se nourrir en conscience

L’alimentation regroupe beaucoup plus que le « simple » fait de manger. A mes yeux c’est une discipline vaste qui a initié toute une réflexion ces dernières années et qui s’étend au delà du geste de porter un aliment à sa bouche.img_8350

Se nourrir regroupe différents savoirs ou philosophies : la physiologie, la nutrition, la diététique, la phytothérapie, la botanique, l’écologie, l’économie, la politique, l’humanisme, l’éthique, la sociologie. Et d’autres que j’oublie. Du besoin de se nourrir à la sensation de faim, passant par la recherche de nourriture, le geste d’acheter, sa façon de consommer, l’impact de sa consommation, de sa façon de cuisiner sur l’organisme et l’environnement, faune et flore, l’élimination des déchets, le travail fourni en amont, pendant et après. La relation entretenue avec ces liens dès lors qu’on en prend connaissance. Savoir s’observer avec du recul, réaliser que l’alimentation est une fourmilière où chaque acte compte peut sembler complexe mais permet de redonner du sens aux gestes simples mais pourtant vitaux qui nous permettent de manger.

Je vous donne quelques pistes pour vous nourrir en conscience afin de creuser là où des questions naissent :

= > ♦Est ce que vous savez vous écouter? Ecouter et observer votre corps, votre organisme? Retrouver vos sensations, connaître vos limites?  Cela passe par l’observation de sa digestion, l’état de sa peau, de ses cheveux et de ses ongles. Ecouter ses douleurs. Pourquoi j’ai mal, où et comment? Renouer avec son souffle au travers de l’activité physique, savoir ressentir son corps pendant l’effort, être mobile. Renouer avec la souplesse, s’étirer. S’hydrater.

=> ♦Observer son sommeil. Est ce que j’ai des difficultés à l’endormissement, des réveils fréquents. Quels sont mes derniers et premiers gestes au coucher et au lever?

=> ♦Qu’est ce qu’un repas équilibré? de quoi ai je besoin? Est ce que j’apporte ce dont j’ai besoin? Est ce que je sais ce qui est bon ou mauvais pour ma santé? Est ce que je continue d’agir dans le mauvais sens en connaissance de cause? Est ce que j’agis pour aller mieux quand je suis fatigué? Il est intéressant de se remettre en question et de savoir quand on se trouve des excuses, d’être honnête avec soi même.

=> ♦Est ce que je sais d’où viennent les produits que je consomme? Qui les produits? de quels industries ou grand groupe agroalimentaire s’agit il? Comment produisent t ils? Ou vont mes emballages? Est que je sais comment m’approvisionner ou me débrouiller si ma grande surface disparaît?

=> ♦Prenez le temps d’observer autour de vous pour vos prochains achats la quantité d’emballages et de plastiques qui vous entoure, multipliez le par le nombre de grandes surfaces dans un périmètre proche de chez vous et étendez le à une échelle nationale ou mondiale. Réalisez l’impact énergétique et écologique. Faites de même pour chaque produit animal, multipliez le au nombre d’animaux exploités et exécutés, aux conditions d’élevage.

=> ♦Pensez aux sources d’énergies qui vous entourent. L’essence, c’est quoi en faite? C’est fabriqué où et comment? Pourquoi est elle si chère aujourd’hui? Comment ferai je et comment feront mes enfants si demain il n’y en a plus? D’où vient l’électricité? Est ce que je pourrai la produire moi même? De quelles énergies a t’on besoin pour se nourrir? Est ce que mes besoins alimentaires ont un impact énergétique?

=> ♦Combien mangent et gaspillent et combien meurent de faim?

=> ♦Est ce que je travaille pour vivre? ou est ce que je vis pour travailler? On se pose la question y a t il une vie après la mort mais demandez vous est ce qu’il y a une vie avant? Est ce que vous pouvez passer plusieurs jours sans consommer quoi que se soit? Est ce que vous avez des journées avec des dépenses nulles? Aucun centimes dépensés ou générés? Est ce que vous êtes motivés quotidiennement par un besoin de consommer? Pourquoi? Pour qui?

=> ♦Quel est votre rapport à la publicité, à la communication, au marketing alimentaire? A quelle point elle vous entoure? Est ce que vous vous retrouvez à en faire gratuitement? Où et à quelle fréquence est elle présente autour de vous? TV, journaux, vitrines, radio, réseaux sociaux, affiches, pancartes, vêtements. A quelle point vous impacte t elle?

=> ♦Comment naissent les saisons? pourquoi sont elles essentielles? Est ce que je les vis, les oublies ou est ce je les subits? Quelles sont leurs impacts sur la nature, les sols? Comment et où poussent les produits végétaux que je consomme? De quoi ces végétaux on t ils besoin pour pousser, fructifier, et quand? Est ce que je fais des liens entre mes comportements d’achats et les saisons? Est ce que les différents courants ou modes alimentaires ont un impact sur cette chaîne alimentaire?

=> ♦D’où vient l’eau que je boit? où va l’eau que j’utilise? Comment est elle traitée? Quelle eau est dans ma chasse d’eau?  Comment j’élimine mes excréments demain si je n’ai plus d’eau? Comment bois-je? Quel est le pourcentage d’eau composant mon corps? Quel est l’état des nappes phréatiques, des océans, des glaciers?

=> ♦Où est ce que je me positionne au milieu de tous ces questionnements? Est ce que je suis acteur de mon quotidien ou passif ? Est ce que tout m’est dû parce que je paye et que je ne dirai pour rien au monde non à mon confort et à mes habitudes ?

=> ♦Comment est ce que je me renseigne? Quelles sources d’informations je sollicite? Comment sont financées mes sources d’informations? De qui est composé mon gouvernement?

=> ♦Et au final quel est le lien avec le contenu de mon assiette et ma santé?

Ne laissez personne penser à votre place. Allez chercher ce qui vous interroge. Je n’ai pas toutes les réponses, nous n’avons pas un comportement exemplaire mais nous avons notre cheminement de pensée qui j’espère nous oriente en fonction de notre savoir et notre vécu dans une direction qui nous met en phase avec nos valeurs et ce qui nous semble le plus juste pas uniquement pour nous, mais aussi pour ceux et ce qui nous entoure. Se voir faisant parti d’un tout, être si petit et avoir une liberté de l’esprit infinie est pour ma part une initiation à la spiritualité sans connotation religieuse.

L’alimentation est une porte d’entrée à un enchevêtrement de connections et c’est avec envie et curiosité que nous explorons ce qui nous relie finalement à la vie. A vous de trouver votre porte d’entrée vers une pensée annexe non dictée, non influencée, qui vous recentrera vers l’essentiel. Il peut s’agir du sport, de l’alimentation, d’un échec ou d’une réussite personnelle ou professionnelle, de la religion, d’une relation amoureuse, devenir parent, grand parent, un sujet ou une situation qui vous est propre et qui vous recentre en tant qu’être et non en tant que consommateur. Qui vous rappelle qui vous êtes, votre rôle, l’importance de l’humilité, qui vous repositionne dans votre quotidien, vos choix, le pourquoi de vos actes.

Virginie

img_8354

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s